Investissement forestier

Oui, il est tout à fait possible d’investir dans un terrain forestier, et c’est même quelque chose que l’État incite avec des mesures de défiscalisation. L’impôt sur le revenu (IR) comme l’impôt sur la fortune immobilière (IFI) peuvent en être affectés. Voici alors les dessous de l’investissement forestier.

Définition de l’investissement forestier

L’investissement forestier, c’est très simple à comprendre. Il s’agit tout simplement d’acheter un terrain forestier, et pour cela, il y a deux manières de le faire :

  • Acheter directement la parcelle auprès d’organismes spécialisés.
  • Placer ses fonds dans un groupement foncier forestier (GFF) pour obtenir des parts (un peu comme pour les SCPI).

C’est un investissement qui peut être très avantageux, mais encore plus dans certaines conditions. Il est impératif que le propriétaire soit une personne physique et non morale (ne pouvant pas être un actif d’une société), et les avantages fiscaux ne sont disponibles qu’après 8 ans d’appartenance. En outre, pendant 15 ans, la forêt doit être placée sous l’égide d’un plan de gestion validé par les autorités compétentes.

Quels sont les revenus de la forêt ?

Investir dans une forêt peut évidemment rapporter quelques retombées pour les propriétaires. Il y a bien sûr la filière d’exploitation brute du bois, mais aussi d’autres possibilités, comme la chasse. C’est un business qui peut très vite devenir juteux avec des revenus liés aux coupes. La fin de cycle de certains arbres permet, par exemple, d’en tirer de la matière première (du bois d’œuvre). La demande de bois de chauffage est aussi un filon tout à fait exploitable. Certains autres revenus supplémentaires peuvent en être tirés, mais cela dépend de même de la créativité du propriétaire et des caractéristiques de son terrain (gibier, paysages, beauté, etc.).

Pourquoi l’investissement forestier ?

Tout d’abord, investir dans le secteur forestier, c’est toujours un placement à long terme que même sa descendance pourra exploiter. De plus, comme il a été dit précédemment, il est possible de gagner de l’argent en faisant quelques exploitations de bois ou par l’intermédiaire de circuits de chasse.  Mais ce qui est vraiment intéressant, ce sont les avantages fiscaux. Plus à découvrir sur le site www.crpfnorpic.fr!

Outre les avantages liés à la fiscalité, les rendements venant des autres activités rapportent jusqu’à 3 à 4 % par année. En effet, il existe une forte progression du secteur bois, et cela, depuis des années. Selon la SAFER, la croissance s’élève à 3,15 % par an et par hectare de forêt. Avec les différentes exonérations, les bénéfices du propriétaire n’en seront que très nombreux.

Les Français ont toujours été attirés par des placements du type immobilier ou encore assurance-vie, mais peu d’entre eux sont au courant que l’investissement forestier existe aussi et peut rapporter encore plus gros. C’est un placement simple et dont les rendements ne passent pas inaperçus.